Bâtir une maison plus saine : réduire les émissions de polluants

Posté par:

Aujourd’hui de nombreuses sources de pollution sont identifiées à l’intérieur même des maisons. C’est le cas des Composants Organiques Volatils. Si cette notion est désormais connue du grand public, il est utile de préciser les véritables enjeux et les moyens de se prévenir efficacement des émissions.

Les polluants

Dans le cas d’un réaménagement ou d’une construction on aura la possibilité d’utiliser des matériaux faiblement ou non émissifs. La liste des polluants possiblement présent dans les matériaux traditionnels et les objets d’ameublement est longue : formaldéhyde, acétaldéhyde, toluène, tétrachloroéthylène, xylène, triméthylbenzène, dichlorobenzène, éthylbenzène, butoxyéthanol, styrène… et non exhaustive.

Distinguer la teneur en COV d’un produit et sa capacité d’émission

On distingue la teneur en COV (Composant Organique Volatile) d’un produit et sa capacité d’émission, un produit ayant une forte teneur en COV peut émettre faiblement et inversement. Il ne s’agit pas forcément de regarder la composition du produit, un panneau de bois contrecollé peut contenir des COV et profiter d’un revêtement qui le rend non émissif.

Quels matériaux ?

Les matériaux potentiellement émissifs : peintures, revêtements de sol souples, durs et textiles, isolants, ciments, mortiers, produits dérivés du bois.

Étiquetage et labels

L’étiquetage des produits de construction et de revêtement a été introduit en 2011 et permet de connaître les valeurs d’émission d’un matériau, d’un produit ou d’un revêtement pour une dizaine de COV. Il utilise 4 niveaux, de C à A+. Il faut savoir que c’est la valeur la plus élevée qui conditionne le classement. Ainsi un produit peut correspondre à la classe A+ sur 9 substances, mais s’il correspond à la classe C sur une substance il sera classé en C.

Côté labels, attention au contre-emploi possible avec les labels NF Environnement et Ecolabel Européen : ces labels indiquent la qualité écologique d’un produit et non sa capacité d’émission. Ils garantissent donc une teneur maximale et non une capacité d’émission maximale.

On trouve par contre des labels qui garantissent des seuils bas d’émission : Nature Plus et Ange Bleu pour les isolants, les peintures, les dérivés du bois, les revêtements de sol, les ciments et les mortiers. GUT pour les moquettes et Emicode pour les colles et les mortiers. C’est donc bien la présence de ces labels qui garantit des seuils bas d’émission qui vont au-delà de l’étiquetage A+.

0